logoACEL

Association pour la création
et l'édition en liberté

Elektrofar

François Causse / Yochk'o Seffer

« ElektroFar » ou l’éloge de l’ambiguïté François Causse et Yochk’o Seff er ont un riche passé commun, tout en ayant mené chacun de leur côté une carrière musicale féconde, dans des esthétiques musicales qui couvrent une grande partie du champ musical des XXème et XXIème siècles. Et après tant d’années, ces deux-là sont toujours partants dès qu’il s’agit d’innover, d’inventer et de synthétiser les irréconciliables. Ils développent des techniques d’écriture donnant l’illusion de la spontanéité, et ce qu’ils improvisent semble sorti des partitions les plus savantes. Avec Elektrofar ils vont plus loin qu’ils n’ont jamais été. Ils se confrontent à la machine, ils défient le logiciel… Dans le gigantesque mouvement d’horlogerie qu’est cet enregistrement, on ne sait plus qui ou quoi joue… quoi. Est-ce écrit, est-ce improvisé ? Sommes-nous dans la musique contemporaine la plus avancée, est-ce du jazz, du jazz-rock, ou encore autre chose ? Cordes, cuivres et pianos programmés, soutenus par l’armée de robots-percussionnistes inventés dans les années 80 (on est loin de l’obsolescence programmée) poussent les solistes François Causse et Yochk’o Seffer dans leurs derniers retranchements, à moins que ce ne soit le contraire. Car dans Elektrofar, tout est pensé et réfl échi, même dans l’instant. L’homme n’est pas prêt de s’effacer derrière la machine ou de se laisser dicter son inspiration. En tout ça certainement pas ces deux musiciens.

Tracklist (Durée : 69')

  1. Waw4'59
  2. Concerto pour Robots-Percussionnistes

  3. Chirato II11'12
  4. Humanoïd Air6'37
  5. Tiquon6'57

  6. Zendules8'16
  7. Aria for Robot5'25
  8. Aria for Robot Suite7'08
  9. Tromba6'28
  10. Ugralo Hang11'55