JEAN-BAPTISTE FAVORY : COSMOS PRIVÉS

Sortie le 17 novembre 2017 sur le label ACEL (Distribution QUART DE LUNE/UVM)

 

POCHETTE COSMOS PRIVÉS

"COSMOS PRIVES" est une invitation au voyage.

Il n'est pas un énième album de musique concrète, électroacoustique, ou acousmatique. Pour Jean-Baptiste Favory, le compositeur, ces mots ne sont pas de simples genres musicaux, mais suggèrent que les sons employés doivent être mis à l'écoute selon différentes structures de présentation dans le temps.

En effet, sans ce que les musiciens appellent la forme musicale, une simple juxtaposition de sons divers ne peut suffire à la nommer musique. Bien souvent, le compositeur se borne à employer des formes déjà répertoriées.

Jean-Baptiste Favory est pour sa part à la recherche de nouvelles formes, de nouvelles structures correspondantes à la façon dont s'entend le monde. C'est ici tout le sens de ces "Cosmos privés", où il cherche à rendre compte de sa perception du monde, au travers de sons provenant souvent de voyages, effectués en tant que preneur de son pour le documentaire.

Il ne s'agit cependant pas de présenter un catalogue de voyages, et encore moins de fabriquer des cartes postales sonores. Le but n'est pas de reproduire un modèle d'Univers existant où sont établis des schémas de la réalité que nous prendrions ensuite pour la réalité même ; il s'agit plutôt de "Cosmos Privés" où les relations établies entre les objets sonores s'avèrent l'expression propre du créateur, sa vision de la réalité du monde. Ces relations entre ces objets sonores deviennent au moins aussi importantes que les objets eux-mêmes...

Jean-Baptiste Favory construit musicalement au travers de ses pièces, plusieurs univers imbriqués les uns dans les autres. C'est une immersion dans l'intimité du son, un continuum en constante recherche d'un effacement des frontières entre le temps musical et le rythme naturel des sons concrets, création d'hybrides sonores en mouvements, susceptibles de modifier l'état de conscience de l'auditeur.

 

DEBORA SEFFER : AU CROISEMENT DES CHEMINS

Sortie le 21 avril 2017 sur le label ACEL (Distribution JAZZ FAMILY/SOCADISC)

Elu RÉVÉLATION dans JAZZ MAGAZINE "Un disque haut en couleurs, sensible et charnel"

Lien vers la revue de presse

 

Trop rare depuis quelques années, la violoniste Debora Seffer signe son grand retour avec ce nouvel album, le bien-nommé «Au croisement des chemins».

Violoniste virtuose mais dotée d’un profonde sensibilité, aussi à l’aise dans le jazz contemporain, l’interprétation des standards ou les contextes proches du rock, elle pratique également le chant avec exigence depuis quelques années.

Depuis « Silky » en 1992, Debora Seffer a enregistré huit albums, mais ce neuvième opus possède un parfum bien particulier. Au carrefour du jazz et de la musique ethnique, il se révèle un lieu de belles rencontres.

De ses racines hongroises, elle a gardé un goût prononcé pour la riche musique folklorique magyare. « Au croisement des chemins » lui permet de transcender cette appétence avec cette figure majeure de la scène jazz européenne qu’est le pianiste franco-serbe Bojan Z, connu pour ses collaborations fécondes avec Henri Texier, Michel Portal, Julien Lourau et ses deux victoires de la musique en 2007 et 2012. La voix et le violon de Debora Seffer et le piano de Bojan Z sont ici soutenus par une section rythmique à toute épreuve, constituée de Damien Varaillon (une douzaine d’enregistrements d’albums de jazz, création radiophonique pour France Culture, big band, orchestres symphoniques, professeur à l’Academie de Musique du Smith College de Northampton aux Etats Unis…) et Jean-Pascal Molina (John Tchicaï, Eric Barret, Diego Imbert, Benjamin Moussay, Jeanne Added, Dave Liebman, Nicole Croisille et pilier du Surnatural Orchestra,…). Cet ensemble est complété sur quelques morceaux par Thomas Savy, LA référence de la clarinette basse (Pierrick Pédron, David El Malek, Steve Potts, nominations aux victoires de la musique en 2010 et 2014, trois albums en leader…).

Une formation au service d’une musique haute en couleurs, à la fois lyrique et rythmée, forte et subtile, d’une authenticité qui va au plus profond de l’âme, et qui fait se rencontrer musiques d’Europe Centrale et afro-américaines pour le meilleur de tous ces mondes.

 

ENSEMBLE ENERGEIA : REPONS DES TENEBRES de GESUALDO

Sortie le 21 octobre 2016 sur le label ACEL (Distribution Q2L/UVM)

Lien vers la revue de presse

 

THOLLEM Mc DONAS, YOCHK'O SEFFER et le CERCLE POUR LA LIBÉRATION DU SON ET DE L'IMAGE : RENCONTRES ÉLECTRIQUES

Sortie le 17 juin 2016 sur le label ACEL (Distribution Q2L/UVM) avec la participation de la SCPP

Tout comme l’alignement des planètes, "Rencontres Électriques" est un moment rare et exceptionnel tant dans son occurrence que dans son résultat. Conjonction de trois univers musicaux, de trois conceptions, de trois histoires en un point précis de l’espace-temps, ce projet est l’aboutissement d’un «rêve en sons ».

Yochk’o Seffer et Thollem McDonas, auteurs respectifs des œuvres-guides écrites qui ouvrent et clôturent ce recueil, se retrouvent seuls, face à face, pour un duo-duel âpre et homérique sans affect ni fioritures dans la partie centrale d’un album en arche : une cathédrale de sons bruts aux confins du sérialisme et du jazz radical.

« Kulibiac II » et « Thollem Suite » sont de la même trempe, mais transcendés par l’ingéniosité numérique et la virtuosité interactive des membres du Cercle pour la Libération du Son et de l’Image, eux tous qui par le jeu des transformations, des ajouts et du mixage, modifient en temps réel l’équilibre des masses sonores et les couleurs musicales pour un résultat inouï, au sens propre du terme.

Rencontres électriques, rencontres magnétiques, rencontre UNIQUE…

 

YOCHK'O SEFFER et FRANÇOIS CAUSSE : HANGOSH

(invité Didier Malherbe)

Sortie le 26 février 2016 sur le label ACEL (Distribution Q2L/UVM) avec la participation de la SCPP et du FCM

**** dans JAZZ MAGAZINE "Un disque comme on en a peu souvent entre les oreilles!"

Lien vers la revue de presse

 

SÉBASTIEN LOVATO : MUSIC BOOX 2

Un premier album pour le label ACEL avec la participation de la SCPP

et un concert le 10 mars 2016 à 20h à la Péniche Marcounet (Quai de l’Hôtel de Ville près du Pont Marie 75004 Paris. Port des Célestins, Voie Georges Pompidou)

Lien vers la revue de presse

Le nouvel album de Sébastien Lovato, produit par l ’ACEL avec la participation de la SCPP et de la société Quart de Lune, enregistré en 2014 avec Sébastien Texier, Marc Buronfosse et Karl Jannuska est sorti le 30 mars 2015.

Extraits vidéo du concert de sortie du 2 avril 2015

 

Extrait en écoute ("4 Harlem Quartet')

 

 

Il est le premier disque à sortir sur le label ACEL.


Sébastien Lovato (http://www.sebastienlovato.com), instigateur et âme du projet Music Boox (prononcez Boux), fils de prof de philo est un vrai passionné de lecture. Un jour, alors qu’il lit une description de Carthage par Flaubert, un thème se met à trotter dans sa tête. Séduit par cette heureuse interaction, il continue aujourd’hui à cultiver cette source d’inspiration.

Fort du très bon accueil réservé au premier volume tant par les media que le public, Sébastien Lovato récidive.

Dans ce deuxième volume, l’inspiration est venue d’Erri de Luca, Marguerite Yourcenar, Franz Kafka, William Faulkner, Pierre Michon, Olivier Rolin. Lovato inclut également une composition inspirée par sa fille. Comme dans Music Boox Vol. 1, Lovato revisite les classiques de la pop. Cette fois c’est au tour de Pink Floyd et de Jimi Hendrix.